Menu

Qui nous sommes?

Historique
Au Québec, la première maison d’hébergement de 2e étape voyait le jour en 1984.

En 2003, se sentant isolées étant donné la particularité de leur travail et se retrouvant aux prises avec une problématique récurrente de sous-financement, les travailleuses des ces maisons ont voulu se regrouper afin d’échanger sur le vécu spécifique à leurs ressources et d’être représentées lors des négociations pour le financement des ressources pour femmes victimes de violence conjugale.

Aujourd’hui, L’Alliance des maisons d’hébergement de 2e étape pour femmes et enfants victimes de violence conjugale est un regroupement provincial de 24 maisons réparties dans 14 régions du Québec.  Nous offrons offrant un total de 119 logements et 21 chambres (pour femmes seules) ainsi que des services spécialisés en violence conjugale postséparation.

Si on se réfère à notre dernier rapport d’activités en 2018-2019 ,celui-ci couvrait la période du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, et présente l’activité de 15 maisons membres actives de l’Alliance (deux sont en construction, une a adhéré en fin d’année, une dont les données sont indisponibles à l’analyse).

Le parc total de 119 logements et 16 chambres ont hébergé 203 femmes et 258 enfants,(2018-2019)  soit un total de 461 personnes en danger de violence postséparation, ce qui représente une augmentation de 16% de l’activité, pour un parc de logements comparable à l’an dernier

Les durées de séjour varient d’une maison à l’autre, jusqu’à concurrence de deux ans. En général, on y séjourne pendant un an environ.

Mission
Dans un esprit de concertation, L’Alliance regroupe et représente les maisons d’hébergement de 2e étape  qui offrent aux femmes, avec ou sans enfants, des services spécialisés en violence conjugale postséparation par l’entremise de logements transitoires sécuritaires.

Objectifs
• Favoriser la circulation de l’information, l’échange et la réflexion.

• Offrir un soutien aux membres au regard de leurs missions.

• Sensibiliser la population aux enjeux spécifiques de la violence conjugale postséparation.

• Assurer la représentation des intérêts des membres auprès des instances concernées.

• Promouvoir les droits et intérêts des femmes et enfants issus d’une problématique de violence conjugale.

• Défendre et promouvoir les spécificités des maisons d’aide et d’hébergement de 2e étape.

• Recueillir et administrer les fonds nécessaires à l’accomplissement des objectifs de L’Alliance.

Partenaires